mauvais payeur

De plus en plus de professionnels rejoignent le monde du freelance et le statut de travailleurs indépendants. Et pourtant, il existe toujours des risques en ce qui concerne le retard de paiement et les impayés. Mais comment faire face à cette situation. En voici quelques conseils.

Relancer le client

En tant que travailleurs indépendants ou prestataires de service, on se laisse toujours piétiner par des clients. Une telle mauvaise foi mérite toutes représailles ! Certes, il n’est jamais simple de trouver un emploi qui relève bien de ses compétences et qui propose un salaire adapté à sa juste valeur. C’est pourquoi, la plupart des professionnels du temps moderne propose ses services à n’importe quel client en essayant de gérer différentes missions à la fois. Cela dit, ils peuvent courir à leur perte dans le cas d’un non paiement. Dans ce cas, relancer le client demeure la première étape à faire et ce, avec une manière très courtoise sans lui donner une mauvaise impression. Dans le cas, où le client ne veut rien savoir de cette requête, il faut alors consulter https://www.les-mauvais-payeurs.com. En d’autre mot, on doit chercher à savoir quel est le motif de ce retard et d’agir en connaissance de cause.

Nouveau call-to-action

S’en tenir aux conditions par écrit

Dans la plupart des cas, il n’existe aucun contrat qui soit établit entre le client et le prestataire. En revanche, vu qu’il s’agit d’un travail à distance et qui franchit notre frontière, il est certainement possible d’obtenir des conditions par écrit, c’est-à-dire, via email. On doit alors l’archiver et s’en service plus tard dans le cas d’un geste de mauvaise foi. Quoi qu’il en soit, on a le droit de lui rappeler ce qui a été convenu et d’oser employer les grands moyens dans la mesure où il persiste à ne pas effectuer le paiement. D’autre part, sa réaction va dépendre du motif de ce désagrément. Peut-être que l’erreur ne venait pas de lui mais de la banque ou bien de la sienne ou alors, il y avait bien un retard de quelques jours. Bref, quels que soient les prétexte, il faut avant tout lui donner une chance de se racheter mais si ce n’est juste qu’un faux prétexte pour lui faire gagner du temps, autant s’adresser à un professionnel.

Lui faire connaître vos droits

Certains clients mauvais payeurs pensent qu’on est assez naïf pour ignorer qu’il existe une loi qui nous protège. Il faut alors lui faire comprendre qu’on est capable d’aller jusqu’au bout pour obtenir justice et récupérer son salaire. La poursuite sera probablement longue mais on peut toujours se fier à un partenaire juridique. Faire valoir ses droits tant le cas d’un client mauvais payeur n’a rien de superflu et si la menace ne suffit pas à le faire plier, une attaque en justice reste une option favorable. Mais dans la plupart du temps, les clients évitent de passer par ce stade par peur de détériorer leurs images. Plus on se montre sévère et fidèle à ses principes, plus on gagne toujours à tous les coups.

cas etude inbound marketing

melanie-profil-agence-copernic

Comment pouvons-nous vous aider ?

Echangeons sur vos prochains challenges

Echangez avec un Account Manager pendant 30 minutes. Définissez avec lui vos besoins et explorez des pistes d'amélioration pour atteindre vos objectifs business.

Obtenez un RDV