Posté par Stéphane DONNINGER ● 22/12/17 09:00

4 indicateurs commerciaux que tous les managers devraient suivre

4 indicateurs commerciaux que tous les managers devraient suivre

Il est nécessaire de définir quelles sont les mesures qui constituent au succès ou à l’échec d’une campagne marketing. Pour cela, vous devez utiliser des indicateurs commerciaux appropriés afin de fournir une représentation complète et adaptée. Avoir des données précises vous mènera à des prises de décisions pertinentes et vous permettra d’ajuster vos actions dans lesquelles cas où votre situation l’exige. C’est ainsi que vous amélioreraient vos compétences et votre performance. En tant que manager, vous devez suivre certains indicateurs commerciaux.

Découvrez les 4 indicateurs commerciaux que vous devez avoir dans votre ligne de mire :

1. La quantité de leads

C’est un indicateur qui vous permet d’ores et déjà d’avoir des résultats significatifs, si notamment vous êtes sur la bonne voie. En traçant une courbe de volume de leads, vous suivez vos progrès en établissant déjà vos prochains objectifs pour vos prochaines actions. Au fur et à mesure que vous obtenez des résultats, vous pouvez comparer les chiffres à votre objectif final.

En cas de retard, cela veut tout simplement dire qu’il faut tirer la sonnette d’alarme et rectifier rapidement vos actions afin de retrouver le rythme. Ce qui est avantageux avec cet indicateur de quantité de leads, c’est que vous pouvez obtenir un taux de transformation. S’il est élevé, cela veut dire que vous générez des leads de qualité, et dans le cas contraire, vous devez revoir le tri de vos prospects.

La quantité de leads permet aussi aux marketeurs de suivre la croissance des leads sur une période définie et à mesurer votre croissance. Si vos commerciaux parviennent à générer par exemple 400 leads dans un mois et avoir le même nombre le mois suivant, vous devez faire en sorte de générer 40 de plus le mois prochain afin de conserver le chiffre final de 400 leads.

aligner le marketing et les ventes

2. L’efficacité des canaux marketing

Tous les managers doivent aussi s’assurer que tel ou tel canal est efficace, car les canaux sont de véritables sources de leads. Ce sont par exemple les réseaux sociaux, les moteurs de recherche. L’étude de ces canaux vous mettra sur des pistes intéressantes, de juger si tel ou tel canal est bon pour vos campagnes, d’investir sur celui qui vous sera plus rentable.

Pour mesurer les progrès, imaginez que vous devez générer 200 leads sur Facebook en mois de juin. Avec un indicateur de leads, vous pouvez définir vos objectifs dans la semaine, ce qui permettra de réitérer votre objectif final. Vous obtiendrez alors un taux de conversion pour chaque type de source.

Cela vous démontre la qualité de lead généré sur tel ou tel canal. Si vous faites donc plus de leads sur les réseaux sociaux par exemple, c’est que vous y obtenez des résultats satisfaisants.

3. L’impact du contenu

Mesurer l’impact du contenu n’est pas chose aisée, pourtant inéluctable. Le contenu est une offre proprement dite, car c’est ce que vous proposez aux consommateurs. Pour procéder à cela, vous noterez le nombre de personnes qui remplissent les formulaires ou les landings pages, ou encore en vous référant au taux de clics ou les appels à l’action.

La performance d’un call-to-action vous permet de comprendre la valeur de votre offre. Il est donc préférable de tester ses variations, sa couleur, sa forme et son emplacement avant de réviser votre content marketing.

Le taux de nouveaux contacts est également un indicateur qui vous indique votre contenu est assez attirant pour attirer les visiteurs. Un contenu qui a de l’impact contient des mots clés pertinents sur les moteurs de recherche. Mais ne vous méprenez pas, car le classement de vos mots clés n’en dépend pas forcément.Si vous avez beaucoup de mots clés qui génèrent du trafic, cela veut dire que votre contenu figure dans de bons classements.

Le marketing qualified lead est aussi un indicateur qui vise à déterminer si un lead est qualifié ou non. C’est ainsi qu’il vous sera facile de connaitre quels sont les leads qui sont plus promoteurs et quels sont les clients pour lesquels vous devez concentrer le maximum d’efforts.

N’oubliez pas que l’acquisition de nouveaux prospects vous coutera cinq fois plus cher comparé à la fidélisation des clients. Les leads qualifiés sont des sources solides pour votre entreprise. Ils constituent une communauté et peuvent devenir vos influenceurs, et pourquoi pas vos ambassadeurs.

4. Le retour sur investissement

Communément connu sous le sigle ROI ou « Return on Investment », le retour sur investissement est un indicateur qui permet de déterminer les gains apportés par la campagne marketing en général, ou encore le rendement des sommes que vous avez investies dans votre campagne. C’est un chiffre en pourcentage obtenu à partir du rapport entre le gain net et le montant de l’investissement.

Le calcul du ROI peut s’appliquer à tous types d’opération que ce soit entre des machines de production, ou encore sur une campagne publicitaire déterminée. Les marketeurs se servent du ROI afin de déterminer l’efficacité ou non d’un projet marketing. Cet indicateur est retrouvé dans une campagne Adwords ou d’une génération de leads. Il démontre la rentabilité d’une action menée, mais surtout de les ajuster et de les améliorer.

Nous désirons attirer votre attention sur le côté financier de votre investissement : le bénéfice généré peut dépendre des effets de l’inflation, de certaines circonstances comme la motivation de vos commerciaux ou de l’image de votre entreprise. D’où l’intérêt de prendre ces paramètres en considération dans votre système de décision et de la mise en place de vos campagnes marketing.

Sujets: Inbound Sales, SEO, SEA et référencement, Inbound Marketing

A lire aussi