Posté par Mélanie Caillet ● 14/02/18 14:00

Relation commerciale et marketing : comment l'améliorer ?

Relation commerciale et marketing : comment l'améliorer ?

L’ère du digital a modifié le comportement des consommateurs : ils ne veulent plus perdre du temps et préfèrent les solutions concrètes. Pour parvenir à ses fins et mener le prospect à la décision de l’achat, un bon commercial doit accompagner son client dans la recherche de solutions qui répondent à ses préoccupations. L’échange relationnel que le vendeur entretient avec son client nécessite un certain investissement.

Généralement, attirer les nouveaux clients est plus couteux que de les fidéliser, car un client satisfait de vos produits diffuse une information favorable sur la marque.

Au vu de cela, nous avons cru de réunir autour d’un sujet les manières d’améliorer la relation commerciale avec le client et le marketing, dont l’unique but est la satisfaction client.

L’approche marketing et commercial

Réunir un projet de production de contenu où le marketing fournit assez de supports au commercial et où chacun compense les efforts de l’autre est un atout considérable pour fidéliser les clients. La production de contenu va alimenter les projets d’automatisation de marketing, car la collaboration des équipes permet de mettre au point un processus pertinent et garantit le succès des projets qui augmentent la performance commerciale d’une marque.

Content marketing et satisfaction clientèle

Il persiste un même but entre la relation marketing et commerce si ce n’est l’apport de valeur au client. Un bon contenu marketing apporte toujours une satisfaction à votre clientèle. Les consommateurs ne se contentent pas uniquement des offres promotionnelles que les vendeurs leur procurent.

Ce qu’ils recherchent, c’est la pertinence des informations qu’on leur octroie. Et c’est à ce stade que se situe l’efficience des équipes marketing. D’où l’intérêt d’élaborer des contenus à valeur ajoutée. C’est le meilleur moyen, d’aider les clients à éclairer sur leurs choix, d’influencer indirectement sur ses réflexions.

On peut donc dire que combiner à la fois les offres promotionnelles et mettre en place une stratégie de contenu permet de donner de la crédibilité à une marque

Centraliser les contacts par une qualification des prospects

Peu importe l’origine de vos clients, ils doivent avant tout être qualifiés. Des relations de groupe avec des entités ou des enseignes doivent être clairement définies. L’essentiel des informations concernant un client doit être visualisé rapidement : l’historique de ses actions, les opportunités, les prestations non facturées, etc. Ici, il s’agit de gérer les attentes des clients.

Étant donné que les entreprises forment des promesses au moment de l’achat, cela veut dire qu’elles détiennent des contrôles sur les attentes. Ces attentes peuvent être explicites, mais aussi implicites sur le fait que le client détient une perception de l’image et de la réputation de la marque.

Ainsi, les consommateurs sont prêts à payer plus pour avoir les produits d’une marque dont la notoriété est grande.

Le suivi des actions commerciales

Par ailleurs, le suivi des différentes actions commerciales, vous devez toutes les retracer : leurs évolutions, l’ensemble de vos forces de vente, l’évolution de votre équipe.

Pour cela, vous devez automatiser votre action afin de garantir l’unicité et l’instantanéité des informations au sein de votre équipe commerciale.

Considérer les motivations d’achat

Il existe plusieurs paramètres qui permettent de sonder les motivations d’un client à acheter votre produit ou de préférer votre marque par rapport à une autre. Les raisons sont multiples, mais il faut être capable de déceler ces motivations dans les informations recueillies. Au lieu de se demander comment vendre votre produit, il est préférable d’essayer de savoir pourquoi il achète.

Les motivations peuvent aussi évoluer sous l’influence de divers facteurs comme les propositions d’offres, la personnalité du commercial qui accompagnent le consommateur dans sa démarche, la situation de l’acheteur. Et lorsque vous détenez toutes ces informations, vous serez en mesure d’identifier quelles sont précisément les raisons qui amènent l’acheteur à valider son offre.

Mesurer la satisfaction des clients

La satisfaction des clients est un volet important pour améliorer le processus de la vente.Elle est le corollaire des besoins comblés sans trop de contraintes liées à l’achat. En effet, les besoins comblés améliorent la qualité des produits ou services.

Les clients ont donc moins de contraintes pour payer le prix du produit ou du service présenté. La mesure de la satisfaction des clients va permettre de minimiser les obstacles à l’achat.

La maitrise de risques de perdre un client

Si votre client ne réagit pas, cela ne veut pas dire qu’il est satisfait de votre offre. Il faut toujours être attentif et vigilant par rapport aux déconvenues, car le silence du client est toujours un risque de le perdre. Ce qu’il faut faire, c’est ne jamais laisser un client sans réponse. Lorsque votre client s’exprime sur son insatisfaction, il peut manifester de l’intérêt sur votre marque.

Mais il est tout à fait possible d’un autre côté qu’il soit déçu de vos services. Vous devez donc prêter une attention particulière à cette situation afin de rectifier le tir et ajuster ce qui ne va pas.

Prendre les devants

Dans l’analyse de leurs contacts, les entreprises et les marques font appel à la sophistication des logiciels de marketing. Un client peut alors se heurter à dix appels et plusieurs commerciaux qui l’appellent en notant sa demande sans qu’aucun traitement ne lui soit affligé. Ce genre d’expérience nuit considérablement à la relation commerciale.

Aussi, il est de votre devoir de réparer au plus vite ce genre de dégât. Il faut toujours garder en tête que l’intérêt du client doit être prioritaire à celui de l’entreprise et que la gentillesse et le dévouement sont toujours de très bons alliés.

audit gratuit inbound marketing

 

Sujets: Inbound Sales, Automation, Inbound Marketing

A lire aussi